dimanche 4 juillet 2010

Superbike, Supersport Superstock de quoi parle t'on ?

Passer deux jours à assister aux essais puis aux courses dans différentes catégories de moto impose un minimum de connaissances dans le domaine.

Donc voici une petite présentation de ces catégories.

Généralités

Les motocycles destinés aux Championnats du Monde de Courses sur Route Superbike & Supersport et pour la Coupe FIM Superstock sont basés sur les motocycles de production récente ou actuelle et disponibles sur le marché à travers les réseaux de vente habituels du constructeur

Le Superstock

Ce sont des machines conformes à la production de série. aucune pièce du moteur ne peut être changée par rapport au modèle de série. quelques éléments comme l'allumage peuvent être modifiés sans pour autant que le prix du nouvel élément soit excessif (limitation du coût à 1.5 fois celui de l'élément original)

Ces limitations sont là pour ne pas grever les budgets course. De même aucun équipement électronique supplémentaire n'est autorisé par rapport au modèle de série.




Afin d’équilibrer les performances de motocycles ayant des configurations de moteur différentes, des changements au poids minimum peuvent être appliqués selon leurs performances respectives en course.



Il y a deux classes se distinguant par leurs cylindrées respectives :

- Les configurations de moteur suivantes forment la classe Superstock 600 :

Au-dessus de 400 cc jusqu'à 600cc      4 temps         4 cylindres
Au-dessus de 500cc jusqu’à 675cc       4 temps         3 cylindres
Au-dessus de 600 cc jusqu'à 750cc      4 temps         2 cylindres

Les marques engagées
  • Honda
  • Kawasaki
  • Triumph
  • Yamaha

- Les configurations de moteur suivantes forment la classe Superstock 1000 :

Au-dessus de 600cc jusqu’à 1000cc        4 temps         4 cylindres
Au-dessus de 750cc jusqu’à 1000cc        4 temps         3 cylindres
Au-dessus de 850cc jusqu’à 1200cc        4 temps         2 cylindres

La cylindrée doit rester celle de l'homologation. Modifier l’alésage et la course pour atteindre la limite de la cylindrée de la classe n'est pas autorisé.

Les marques en présence :
  • Aprilia
  • BMW
  • Ducati
  • Kawasaki
  • KTM
  • Honda
  • Suzuki
  • Yamaha

Superbike et Supersport


Pour qu'un constructeur soit engagé dans la catégorie Supersport ou Superbike, il doit vendre 1000 machines de sa série.

- Supersport (abrégé SSP) désigne une catégorie de courses de vitesse moto (moteur 600cc). Elle est considérée comme l'anti-chambre du Superbike.

Elle a été créée en 1995 sous le nom d'abord de Thunderbike Trophy, et en 1997, elle porte définitivement le nom de Supersport.

Constructeurs engagés
  • Honda avec la CBR600RR
  • Yamaha avec la YZF R6 (uniquement grâce à une wildcard)
  • Kawasaki avec la ZX-6R
  • Triumph avec la Daytona 675

- Superbike (abrégé SBK) désigne une catégorie de courses de vitesse moto.  Le championnat du monde créé en 1988.

Ecuries engagées
  • Honda avec la CBR1000RR
  • Yamaha avec la YZF R1
  • Suzuki avec la GSX-R1000
  • Kawasaki avec la ZX-10R
  • Ducati avec la 1098R
  • Aprilia avec la RSV 4 
  • BMW avec la S1000 RR


Le mondial Supersport tout comme le Superbike, est gérée par la FIM (Fédération internationale de motocyclisme).

Dans les deux cas il existe des championnats nationaux de ces catégories.

On retrouve les même limites de cylindrée en fonction du nombre de cylindres qu'en superstock pour les catégories 600cc et 1000cc .

Les machines sont aussi issues de modèles de série et doivent garder un certains nombre de spécifications identiques à celles ci . Cependant les équipes ont plus de libertés pour introduire des modifications. Par exemple les soupapes, les arbres à cames et leurs pignons peuvent être adaptés pour améliorer le fonctionnement des moteurs.

Si les dimensions des cylindres doivent rester inchangées leur surfaçage peut être amélioré. (contrairement au superstock où cet élément comme ceux cités précédemment restent invariables)

Mais tous les éléments améliorant le fonctionnement de ces motos doivent être commercialisés et accessibles aux particuliers.

Tableau exemple montrant la différence entre une superbike et une superstock 1000.

<><>    </></><><>    </></><><>    </></><><>    </></><><>        </></><><>        </></><><>        </></><><>    </></> <><>    </></> <><>        </></><><>        </></><><>        </></><><>    </></> <><>    </></> <><>        </></><><>        </></><><>        </></><><>    </></>

           

           

       

            superbike

       

            Promosport 1000

       

            Culasse

       

La culasse peut être modifiée comme suit :

           

           

Les matériaux homologués et les pièces coulées pour les  culasses doivent être utilisées. Le matériau pour ces pièces peut être ajout  uniquement par soudage,  ou enlevé par usinage.

           

           

Le couvercle de culasse peut être modifié.

           

           

Les systèmes d’admission et d’échappement, y compris le nombre de soupapes et/ou de lumières (admission et échappement) doivent être tels qu’homologués.

           

           

Le fraisage et le polissage de la culasse, normalement associés au réglage individuel, tels que les conduits d’admission et d’échappement de la culasse, y compris la chambre de combustion, sont autorisés.

Le taux de compression est libre.

La chambre de combustion peut être modifiée.

Les soupapes peuvent être modifiées ou remplacées par rapport à celles montées sur la machine homologuée.

Les sièges de soupapes peuvent être modifiés ou remplacés par rapport à ceux montés sur la machine homologuée.

Les guides de soupapes peuvent être modifiés ou remplacés par rapport à ceux montés sur la machine homologuée.

Le ressorts de soupapes peuvent être modifiés ou remplacés par rapport à ceux montés sur la machine homologuée.

Les poussoirs et les coupelles des ressorts de soupapes peuvent être modifiées

ou remplacées par rapport à celles montées sur la machine homologuée.

       

Aucune modification n'est autorisée.

           

           

Aucun matériau ne peut être ajouté ou enlevé de la culasse.

Le joint de culasse peut être changé.

           

           

Les soupapes, sièges de soupapes, guides de soupapes, ressorts de soupapes, poussoirs, anneaux de retenue d’huile, cales de poussoirs clavette de soupape, siège de ressort de soupapes et coupelles des ressorts doivent être telles qu' originellement produites par le constructeur pour la machine homologuée.

           

           

Seules les interventions d’entretien habituel comme indiquées par le Constructeur dans le manuel de service du modèle sont autorisées.

           

           

 Des rondelles de compensation pour les ressorts de soupape ne  sont pas  autorisées.

       

Arbre à cames

       

            L’arbre à cames peut être modifié ou remplacé par rapport
 à celui monté sur la machine homologuée

       

Aucune modification n'est autorisée.

           

           

Lors des contrôles techniques: pour des systèmes de commande de soupapes directs, la poussée de la came est mesurée; pour les autres systèmes (p. ex: culbuteur), la levée de la soupape est mesurée.

Le calage de l’arbre est libre, cependant tout usinage des pignons sur leur arbre est interdit.

       



Le règlement complet de ces courses est accessible ici

Les différences entre les homologations supersport/bike et superstock se retrouvent dans les temps au tour des pilotes lors des essais.

Si vous avez des suggestions pour améliorer cet article, laissez moi un com !

Sources : wikipedia et règlement de la FIM

En complément, voici une vidéo proposée par Thibaut Camberlin dans son commentaire. Avec un petit effort en englais on comprend :) (Merci Thibaut)


6 commentaires :

  1. merci pour ces précisions, claires.
    Un motard en Suzuki Bandit 1250!

    RépondreSupprimer
  2. merci pour ces claires précisions!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le compliment.
    J'ai rassemblé ces éléments car, quand je me suis intéressé à la question, ils étaient dispersés et pas forcément simples à trouver.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette article.

    Mis à part les modifications moteurs en SBK, il semblerait que les bras oscillants peuvent être modifiés.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cet article très détaillé ! Cette video (en anglais) explique aussi très précisément les différence entre le superstock et superbike catégories.
    https://www.youtube.com/watch?v=96KHe4BviD0

    RépondreSupprimer
  6. Merci!
    j'intègre la vidéo à l'article

    RépondreSupprimer