mardi 31 janvier 2017

Roberto Fonseca, Cuba sens dessus dessous (L'Humanité)



Le prodige du piano cubain rend un splendide hommage à Cuba, avec le CD Abuc. Fort attendu, il jouera en mars à la Cigale et dans toute la France.

dimanche 29 janvier 2017

A New York, les jazzmen sonnent la charge contre Trump (Télérama)

 Craig Harris
Craig Harris


A quelques jours de l'investiture du prochain président des Etats-Unis, la communauté jazz mobilisée en appelle à un renouveau de la contestation. Tout au long de la 11e édition du Winter Jazzfest, il a autant été question de musique que de révolte et de résistance.

vendredi 27 janvier 2017

Beth Hart: No place like home (Rien ne vaut un chez soi)






Beth Hart: Fire on the floor
Beth Hart: Fire on the floor






Un titre extrait du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor.

Une balade au rythme tranquille où la voix de Beth Hart se fait apaisante. le son est un peu en opposition avec le texte qui évoque la difficulté d'être loin de chez soi.








No place like home

It's been a long time on the road
Without a soul to call my own
I'm tired of talking to the cards
I miss the flowers in the yard

There's no place like home
No place like home
There's no place I'd rather be than home

I'm gonna move out of the street
Stack some stones maybe grow some wheat
Build a fire for a little heat
Have someone curl up at my feet

There's no place like home
No place like home
There's no place I'd rather be than home

I wanna hang up some pretty things
From my suitcase full of dreams
Maybe a letter or an old post card
Or that paper star stole from a jar

There's no place like home
No place like home
There's no place I'd rather be than home

The sweetest words I ever heard
Is welcome home
It's been a long and dusty road

There's a place that's meant for us
Full of faith, hope, love and trust
I'll keep trudging up the road
But someday I'll be going home

There's no place like home
No place like home
There's no place I'd rather be than home
Home, home, home
Home

Beth Hart
Beth Hart


Rien ne vaut un chez soi

Il y a longtemps que je suis sur la route
Sanssans le coeur d'appeler les miens
Je suis fatiguée de parler aux cartes
Je oublié les fleurs dans la cour

Rien ne vaut un chez soi
Rien de mieux que d'etre à la maison
Il n'y a pas de lieu où je préférerais être qu'à la maison

Je vais sortir de la rue
Empiler quelques pierres peut-être planter du blé
Construire un feu pour un peu de chaleur
Demander à quelqu'un de se rouler à mes pieds

Rien ne vaut un chez soi
Rien de mieux que d'etre à la maison
Il n'y a pas de lieu où je préférerais être qu'à la maison

Je veux sortir de jolies choses
De ma valise pleine de rêves
Peut-être une lettre ou une ancienne carte postale
Ou cette étoile de papier a volée d'un pot

Rien ne vaut un chez soi
Rien de mieux que d'etre à la maison
Il n'y a pas de lieu où je préférerais être qu'à la maison

Les mots les plus doux que je n'ai jamais entendus
Est la bienvenue à la maison
C'est une route longue et poussiéreuse

Il y a un endroit pour nous
Plein de foi, d'espoir, d'amour et de confiance
Je vais continuer à avancer sur la route
Mais un jour je rentrerai chez moi

Rien ne vaut un chez soi
Rien de mieux que d'etre à la maison
Il n'y a pas de lieu où je préférerais être qu'à la maison
Maison, maison, maison
Maison


Beth Hart - No Place Like Home - Lichtburg/Essen 09.11.2016


mercredi 25 janvier 2017

Joël Jobé, la bonne étoile des pianos perdus (Le Monde)


En Bourgogne, comme en Turquie et bientôt en Iran, l’accordeur-restaurateur ramène des instruments à la vie


Début septembre, un drôle de manège prend place devant la salle Les Tilleuls, à Saint-Gengoux-le-National (Saône-et-Loire). «Pour l’instant, on va chercher le bestiau », commande le chef des opérations avec une pointe d’accent qui trahit ses origines franc-comtoises. Joël Jobé, la cinquantaine solide et souriante, ne laisse à personne le soinde porter le « bestiau » de 600 kg, un piano à queue sans lyre ni pieds qu’il tient à bras-le-corps, sanglé pour l’occasion. On pourrait le croire un peu cinglé, aussi, à l’entendre dire qu’il l’a «récupéré juste à temps pour lui sauver la vie» – en Suisse, à Sion, dans un ancien studio d’enregistrement qui prenait l’eau de toute part.

lundi 23 janvier 2017

Beth Hart: Love is a lie (L'amour est un mensonge)

L'amour n'est pas un rêve, il vous envoie un temps au septième ciel pour mieux vous mettre plus bas que terre; cette sorte d'amour-là, que chante Beth Hart, c'est jouer avec le feu, à ses risques et périls...

Extraite du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor cette chanson rend compte de cette lutte sans merci, à la vie à la mort. Il la malmène, elle l'étreint, elle se bat, il l'abat, elle l'exorcise... Un corps à corps à coups de cordes vocales, un duel incendiaire qui menace de ne laisser que des cendres. Mais pas une fatalité, car Beth est bien armée.


samedi 21 janvier 2017

Un film et un livre : disparu en 1988, Chet Baker fascine toujours (culturebox)


Un biopic, "Born to be Blue", en salles le 11 janvier, avant la publication début mars d'une biographie, "Le clair-obscur" : Chet Baker, trompettiste à l'existence fracassée, disparu à l'âge de 58 ans, continue de fasciner près de trente ans après sa mort.

jeudi 19 janvier 2017

Beth Hart: Coca cola (Coca cola)


 
 

Un titre sulfureux extrait du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor

C'est le deuxième traduit de cet album après Love Gangster. Une ballade à la musique peu inspirée. Pas à la hauteur des qualités que l'on connait de Beth Hart. Restent un solo de guitare sympathique et un texte amusant.

mardi 17 janvier 2017

La FFMC appelle au boycott de la vignette Crit’Air


Trente-sept après sa création, quand elle appelait à boycotter une vignette fiscale à l’époque de Giscard d’Estaing, la Fédération française des motards en colère appelle à boycotter les vignettes Crit’Air de madame Royal.


dimanche 15 janvier 2017

vendredi 13 janvier 2017

La Rue Ketanou : «Deux concerts en souvenir de l'été» (Le Figaro)

La Rue Ketanou
La Rue Ketanou



INTERVIEW- Florent Vintrigner, Olivier Leite et Mourad Musset s'apprêtent  à faire chanter le Cabaret sauvage, jeudi 12 et vendredi 13 janvier au soir, en compagnie de quelques amis.

À sa création, en 1998, le trio jouait dans la rue. Un mélange de musique tzigane, folk, pop et reggae. Aujourd'hui, ils écument les salles de concerts et les scènes des festivals face à un public toujours aussi fidèle. Six albums plus tard, La Rue Ketanou poursuit son chemin, et à côté, les trois compères développent chacun des projets musicaux et théâtraux. Rencontre avec l'accordéoniste du groupe, Florent Vintrigner, qui s'amuse actuellement à mettre en musique des poèmes de Victor Hugo.

jeudi 12 janvier 2017

Beth Hart: Love gangster (Voyou d'amour)



Un titre sulfureux extrait du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor.

Il est fort probable qu'un certain nombre de lecteurs souhaiterons se tranformer en voyous après avoir écouté cette chanson... Mais le rythme est incertain hésitant entre la ballade et un petit rock. Elle aurait certainement mérité quelque chose de plus intense à la hauteur du thème du texte


mardi 10 janvier 2017

Agnes Obel, la grâce mystérieuse (Le Figaro)

Agnes Obel
Agnes Obel


La chanteuse danoise vient de livrer un superbe album, Citizen of Glass, qu'elle vient présenter au public parisien. Depuis le début de sa carrière, il y a six ans, la jeune femme a su tisser un lien privilégié avec ses fans sans trop se dévoiler.


dimanche 8 janvier 2017

Beth Hart: Fire on the floor (Feu au plancher)


Une chanson extraite du huitième album studio de Beth Hart, Fire on the Floor


Elle est représentative de la Beth Hart que j'aime. Celle de la grande éruption de la passion, du gros blues qui saigne. Elle raconte la prison d'une relation qu'on sait destructrice. Single-titre de l'album, d'une langueur brûlante, elle parle bien de cet amour-là, l'indomptable, l'insatiable, la fièvre, le feu qui consume et en comparaison duquel les flammes de l'Enfer font pâle figure.

vendredi 6 janvier 2017

Beth Hart: Sister Heroine (soeur héroïne)



Cette chanson est extraite de l'album "My California" publié en 2010 par Beth Hart.

Elle constitue un hommage à sa soeur décédée de son addiction à l'héroine. Le jeu de mot dans le titre heroin (drogue)/ heroine (héroine) cadre bien le propos et la vision qu'a l'artiste de sa soeur

C'est une ballade douce et triste, empreinte d'une émotion profonde.


mercredi 4 janvier 2017

Beth Hart: « Fire on the floor »


Beth Hart vient de sortir son huitième album studio

J’aime Beth Hart pour le feu sacré qui l’habite, sa voix sa prestance. Chaque fois qu’elle se produit en concert dans ma région, et que je suis disponible, je vais la voir. Cela s’est produit à deux reprises ces dernières années et dans des conditions différentes. Ce qui rendait les concerts encore plus intéressants.
En 2014 au théâtre de Verdure de Gémenos et, en 2016, dans la grande salle du Pasino à Aix en Provence.

lundi 2 janvier 2017

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali


Matthieu Chedid (-M-)
Matthieu Chedid (-M-)



Enregistré avec les musiciens maliens Toumani et Sidiki Diabaté, le nouvel album de Matthieu Chedid s'appelle "Lamomali".